5ième KanKeiko Gasshuku, Haarlem, Pays-Bas

28 fevrier et 1 mars 2015

Comme les participants de l'année dernière avaient eu la possibilité de s'entraîner pendant trois jours, le dojo était ouvert pour un entraînement pré-gasshuku pour ceux qui étaient déjà en mesure de venir jeudi soir ou le vendredi. Quelques personnes ont saisi cette chance et ont pu étudier Kihon, Uchi-Komi et d'autres exercices avec Kees Bruggink Sensei.
Le vendredi soir, le cours de SR Kenjutsu a été rejoint par des personnes ne s'entraînant pas régulièrement en Jodo, c'étaient surtout des pratiquants d'Iaido et d'Aikido. Le Munen Muso Dojo était plein à craquer et nous avons dû nous entraîner à tour de rôle pour pratiquer les Kata.

Le stage a commencé officiellement le samedi matin avec l'arrivée de Fred Quant Sensei qui a rejoint l'équipe des enseignants. Avant de commencer l'entraînement, John Frank Hoekzema a présenté aux enseignants des copies des bustes ouvragés de Nishioka Sensei et de Shimizu Sensei.
Durant la séance du matin - de nouveau dans un dojo plein à craquer avec un peu plus de 30 personnes - les deux enseignants nous ont fait travailler les Kihon.
Le thème du stage était "Le rôle d'Uchidachi dans le Katakeiko". C'est pourquoi les personnes avancées ont été choisies pour prendre le Ken pour les Kihon Sotai et les enseignants ont mis l'accent surtout sur ce qui était attendu de la part d'Uchidachi pendant les Kihon et Uchi-Komi.

Pour le reste du stage, nous avons déménagé dans une plus grande salle. Dimanche après-midi, après avoir pratiqué le Sotai Happo-Giri, Fred Sensei a proposé plusieurs exercices liés à des Kata choisis parmi Omote, Chudan et Samidare. C'était intéressant de travailler sur des situations difficiles au lieu de passer par toute une série.
La dernière demi-heure a été consacrée à Ran-Ai, en faisant le Kata une fois par partenaire, puis passant au partenaire suivant. Au cours de cette séance, il était évident qu'il reste encore beaucoup à faire pour réaliser le thème du stage.

L'entraînement du dimanche était dirigée par Kees Sensei avec sa femme Wil Bruggink, qui comme d'habitude a pris soin des débutants. Nous avons commencé avec un entraînement commun avec Uchi Komi, puis on s'est séparé en groupes. Les pratiquants les plus avancés ont pu continuer avec Okuden. Kees Sensei s'est concentré sur des corrections individuelles, nous donnant la possibilité de nous entraîner directement avec lui. Nous avons donc eu la possibilité de pratiquer intensivement avec un partenaire sélectionné. Certains ont choisi de passer par toutes les séries, alors que d'autres se sont concentrés sur quelques-unes.
Les pratiquants les moins avancés sont passés par différentes séries jusqu'à Kage.

Après une courte pause pour le déjeuner, nous avons continué avec les pratiquants d'Okuden qui ont rejoint l'entraînement de Kage. Kees Sensei nous a laissé travailler sur quelques points de Kata choisis, en soulignant les idées fausses et les pièges courants, en particulier du côté d'Uchidachi.
Beaucoup a déjà été dit à propos de ce rôle, mais la vraie compréhension semble encore faire défaut. Il était intéressant de jeter un regard plus profond sur ce qui est attendu de la part d'Uchidachi et comment nous pourrions essayer de remplir ce rôle malgré nos lacunes. Il est clair que les progrès de Shidachi dépendent en grande partie d'un Uchidachi habile. Mais l'habilité n'est pas tout, le bon état d'esprit - qui peut être comparé à celui d'un enseignant ou d'un parent bienveillant - doit être développé. Nous avons encore un long chemin à parcourir, mais ce week-end nous a donné la chance d'avancer quelques pas sur ce long chemin.

Merci aux enseignants: Fred et Kees Sensei, au groupe de Munen Muso Dojo, qui s'est occupé de l'organisation, et à tous les participants. Cette année, plus de 30 personnes venant d'Allemagne, de la République tchèque, de la Hongrie, des états-Unis, de l'Autriche et des Pays-Bas étaient présentes.

ヘルガ



Archives